Statut des VCP

Mar 20 Mar 2007 - 1:24 par Admin

VENDEURS-COLPORTEURS



Les vendeurs colporteurs travailleurs indépendants sont des personnes physiques qui effectuent la vente ou la distribution sur la voie publique ou à domicile, de journaux, livres ou publications.

Les vendeurs colporteurs travaillent soit directement pour un éditeur, soit pour l’intermédiaire d’un dépositaire ou encore d’un diffuseur de presse.

Comme les autres agents de …

[ Lecture complète ]

Commentaires: 22

Convention collective

Ven 23 Mar 2007 - 12:50 par Admin

Convention collective VASP Accord du 03 Mai 1983


Brochure JO 3140
Presse quotidienne régionale

Accord du 3 mai 1983

Accord relatif au vendeur administratif salarié portage (V.A.S.P.).

IDCC : 698


Crée(e) par Accord du 3 mai 1983

Organisations patronales signataires :
Syndicat national de la presse quotidienne régionale ;
Syndicat des quotidiens régionaux ;
Syndicats de salariés …

[ Lecture complète ]

Commentaires: 0

Le C.S.M.P.

Mer 21 Mar 2007 - 23:37 par Admin

Conseil supérieur des Messageries de Presse


Le Conseil Supérieur des Messageries de Presse (CSMP) a été institué par l’article 17 de la loi du 2 avril 1947. Son rôle et sa composition sont précisément définis par cette loi. Le CSMP a mis en place une Commission d’Organisation de la Vente (COV) plus particulièrement en charge de l’organisation du réseau de diffusion.

Rôle du CSMP

Légalement, …

[ Lecture complète ]

Commentaires: 0


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Statut VCP

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 Statut VCP le Mar 1 Déc 2009 - 20:36

collectif.vcpmpl


Bonjour,

Le statut de VCP indépendant, c'est à dire propriétaire de sa clientèle est en voie de disparition. La majorité des VCP ne sont plus propriétaires de leur clientèle, ne gèrent plus les encaissements, n'ont plus de relation clients. Ils effectuent le portage comme les salariés, point. La différence est qu'un porteur salarié coute au minimum environ 18 euros de l'heure (tarif de base) avec les charges plus les frais de portage (véhicule, etc.), plus congés payés...
Les VCP actuels coûtent entre 13 et 15 euros environ de l'heure suivant les éditeurs et prennent les frais à leur charge.

2 statut de VCP le Mer 2 Déc 2009 - 9:21

mich29


Je suis d' accord avec toi car je fais encore parti de ces vrai VCp mais les éditeur font tout pour qu' ils diparaissent

3 Re: Statut VCP le Mer 2 Déc 2009 - 10:25

Jeff the Webeek


Il est un fait que pour les éditeurs, un VCP semble coûter bien moins cher qu'un salarié, pourtant on ne peut poser le problème de la sorte.
Les éditeurs comme la plupart des entrepreneurs, aujourd'hui, jouent sur le court terme et voient d'un très bon oeil la requalification comme nous l'a démontré Jocelyne au Courrier de l'Ouest.

Un VCP, malgré la dégradation de son statut reste un travailleur indépendant qui peut maîtriser sa clientèle, ses tournées et même une partie de ses frais, le salarié lui, est condamné à subir les ordres d'un patron, pas toujours au fait des conditions de travail, et par dessus tout n'a aucun contrôle sur son travail et ses revenus.

Les deux positions se défendent et il serait vain de vouloir opposer les deux professions qui devraient être un choix délibéré et ne pas pouvoir être imposé unilatéralement par les éditeurs.

Maintenant la raison que n'invoque pas les éditeurs mais qui est sous-jacente à la requalification vient des aides à l'emploi qui se multiplient et de l'exonération de charges patronales qui ne tombent que rarement dans la poche des VCP et jamais dans celle des porteurs salariés.

Un salarié au final devient une source de subvention sans aucun risque quand le VCP est toujours à même de rompre le lien entre l'éditeur et le client, le salarié permet aussi une légalisation (toujours discutable) de la captation des exonérations patronales aujourd'hui, et peut-être des reversements de la taxe carbone demain.
Donc à court terme, l'exonération des charges patronales si elle s'applique correctement ne baisse pas le coût du VCP, en revanche rien dans la loi, si prise au pied de la lettre, ne précise que cette exonération doit être rétrocédée au porteur salarié ce qui baisse le coût d'autant. Si on y ajoute les primes à la création d'emploi, le salarié finit par coûter moins cher, tout en devenant corvéable à merci.


_________________
L'Administrateur dort, je le veille...

----------------------------------
http://www.colportail.net

4 Re: Statut VCP le Mer 2 Déc 2009 - 10:39

Jeff the Webeek


Nous en revenons encore à notre statut qui n'a aucune assise légale ou sociale.

Le mieux être pour les VCP ne pourra jamais se départir d'une solidarité nationale et de la création d'un mouvement unitaire à l'échelle du pays.

Comme je l'ai déjà souligné ailleurs, les éditeurs ont su se réunir dans des organisations syndicales, les diffuseurs ont fait de même, ce qui leur a permis de siéger aux EGP et de toucher des primes à la rénovation passablement importantes, nous les VCP avons été représentés par ceux-là même qui nous emploient parceque nous sommes incapables, à ce jour, de nous organiser.

Il faut que cet état de fait change, qu'il y ait un organisme incontournable qui nous représente, et enfin qu'une charte précise notre statut sous toutes ses formes et qu'elle soit imposée aux mandants quels qu'ils soient comme aux politiques.

Nous n'avons, pour beaucoup, pas forcément intérêt à devenir salariés, particulièrement pour les VCP qui n'ont que ce seul travail.
Il n'est pas non plus néfaste qu'il y ait un partage de tâche entre l'éditeur qui a les moyens et nous qui ne sommes que de petits "artisans". Le prélèvement, le dispatching de tournée, la gestion clientèle sont des charges en moins pour nous et nous ne pouvons les renier comme positives. Le point noir reste que nous perdons une certaine maîtrise de ces gestions sans savoir ce qui se trame dans les bureaux administratifs.

Par contre l'application stricto sensu du code du travail ou des conventions collectives du salariat vient gréver de façon trop importante les revenus contractuels des VCP, la suppression des tournées du dimanche (à voir dans le cas salarial ?), les congés hebdomadaires et annuels représentent des privations considérables pour ceux qui ne vivent que de ça, si on y ajoute les limitations qu'un éditeur peut mettre en oeuvre, la moitié des revenus disparaît sans véritable garantie d'emploi et de revenus suffisants dans le contexte de chomage actuel.


_________________
L'Administrateur dort, je le veille...

----------------------------------
http://www.colportail.net

5 Re: Statut VCP Aujourd'hui à 4:53

Contenu sponsorisé


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum